Il faut en parler pour trouver de l’aide et des solutions :

  • Auprès de la cellule d’écoute mise en place par les barreaux francophone et germanophone de Belgique. La cellule d’écoute est là pour vous écouter, vous aider et trouver des solutions.

  • Auprès d’un membre de votre entourage en qui vous avez confiance : ils pourront vous conseiller et contacter l’établissement au besoin.

Parler du harcèlement c’est agir pour faire cesser la violence que vous subissez mais c’est aussi agir pour que d’autres avocats ou vous-même, ne soient pas victime une autre fois. C’est dans cette perspective que la cellule d’écoute a été créé.

La cellule d’écoute est une structure composée de psychologues et d'accompagnants travaillant en tout confidentialité.
La mission de la cellule d’écoute s’articule autour de plusieurs axes :

  • Vous encourager à parler.

  • Vous accompagner d’un point de vue psychologique.

  • Trouver des solutions propres à votre situation.

  • Si vous le souhaitez, vous mettre en contact avec des accompagnants qui sauront vous accompagner dans les différentes démarches auprès de votre barreau.

Tout avocat victime ou proche de la victime dépendant d’un barreau francophone ou germanophone peut contacter anonymement la cellule d’écoute par le biais d’une adresse email ecoute@avocat.be et d’un numéro de téléphone 0471 71 34 34 afin de pouvoir être suivi en toute confidentialité.

Vous devez contacter la cellule d’écoute dès que vous subissez de la part de personne(s) au sein de votre cabinet des comportements qui s’apparentent à du harcèlement.
Le harcèlement est la répétition de propos et de comportements ayant pour but ou effet une dégradation vos conditions de vie.
Ce comportement peut se manifester par des paroles, des intimidations, des actes, des gestes ou des écrits unilatéraux et souvent dégradants.

La cellule d’écoute travaille de marnière confidentielle et dans l’absolu respect des volontés de l’avocat victime qui l’a saisie.

Non, la personne que vous dénoncez ne sera pas informée.

Non, le bâtonnier ne sera pas informé de votre démarche.
Toutefois, si dans le cadre de votre accompagnement vous manifestez le souhait d’en référer au bâtonnier, la cellule d’écoute pourra vous orienter vers un référent qui se chargera de vous guider auprès des instances ordinales.

Au terme du processus d’accompagnement de la cellule d’écoute, celle-ci pourra peut l’orienter vers un psychologue externe au barreau dont les coûts seront pris en charge par les Ordres locaux.

Par ailleurs, si vous en manifestez le souhait, la cellule d’écoute pourra vous orienter vers un référent qui vous accompagnera dans d’éventuelles démarches contentieuses soit auprès du bâtonnier de votre Ordre soit auprès d’une juridiction compétente. Le référent pourra également vous aider dans la recherche d’un nouvel emploi.

Le cas échéant, le référent pourra vous accompagner dans la demande de suspension de vos obligations de prester pour le compte de votre maître de stage. Cette demande de suspension ne vous empêchera pas pour autant de poursuivre vos cours CAPA, de passer vos examens CAPA, d’assister aux permanences et réunions de colonnes B.A.J., à des formations et de présenter l’exercice de plaidoirie.

Chaque barreau a établi une liste de accompagnants susceptibles d’accompagner la victime dans sa démarche au sein de la cellule d’écoute et de l’aider à régler les autres problèmes, notamment administratifs (suspension du contrat de stage, possibilité de poursuivre les cours CAPA, questions liées à la rémunération).

Les accompagnants sont des avocats qui disposent, d’une part, d’une bonne connaissance des problématiques de harcèlement, et, d’autre part, connaissent les procédures auprès des instances ordinales.

Vous seul aurez la possibilité de choisir parmi la liste des accompagnants, celui qui vous accompagnera dans les différentes démarches que vous souhaitez entreprendre.

La charte des bâtonniers ancre le combat contre le harcèlement dans les principes fondamentaux qui régissent notre profession. Elle a été signée par tous les barreaux francophones et germanophone de Belgique.

Vous pouvez télécharger la charte en cliquant sur le lien suivant Charte.pdf

Le modèle de Charte anti-harcèlement est une déclaration de principe qui relève, d’une certaine manière, de la soft law et réaffirme de façon expresse, au-delà des principes déontologiques qui fondent notre profession, la volonté du cabinet qui l’adopte d’être particulièrement attentif aux questions liées au harcèlement sur le lieu de travail.

En adoptant cette Charte, le cabinet s’engage en conséquence à adapter les mécanismes existant au sein du cabinet afin d’apporter une réponse adéquate en cas de difficultés relevant de la problématique du harcèlement conçu au sens large.

Die Modell-Anti-Mobbing-Charta ist eine Grundsatzerklärung, die in gewisser Weise dem Soft Law zuzuordnen ist und über die deontologischen Grundsätze, die unseren Beruf begründen, hinaus ausdrücklich den Willen der Kanzlei, welche sie annimmt, bekräftigt, Fragen im Zusammenhang mit Belästigung am Arbeitsplatz besonders aufmerksam zu verfolgen.

Mit der Annahme dieser Charta verpflichtet sich die Kanzlei folglich, die bestehenden Mechanismen innerhalb der Kanzlei anzupassen, um bei Schwierigkeiten, die unter die Problematik der Belästigung im weitesten Sinne verstandenen Belästigung fallen, eine angemessene Antwort siehe Lösung zu geben.